Une traversée de la Chartreuse en solitaire

Une traversée de la Chartreuse en solitaire

Thématiques

Si partir à l'aventure entre amis ou en famille est (presque) toujours un plaisir, s'échapper seul.e est aussi une expérience à part. Delphine Danielou a choisi un massif qui lui est cher pour son premier bivouac en solitaire : deux jours de randonnée sur la Traversée de la Chartreuse, un itinéraire de montagne facile d'accès pour un week-end en pleine nature, avec soi-même.

Table des matières

Depuis aussi longtemps que je m'en souvienne, j'ai toujours eu cette soif de découverte et d'aventure. Petite, j’avais une valise ou je rangeais précieusement des cartes de montagne, parfois les feuilles déchirées des pages de voyage des magazines. Une valise qui, sans le savoir, m’a toujours guidée dans mes choix. C’est la valise de la liberté. Ce que je ne savais pas, c’est que cette valise m’amènerait à partir à l’aventure près de chez moi !

Quelques mois avant ma traversée de la Chartreuse, je lassais mes chaussures de randonnée quand une pensée m'a envahie : malgré mes années de voyage et mes nombreuses marches en montagne, je ne me suis jamais retrouvée seule pour une nuit en pleine nature.

En tant que femme, je sais que partir seule n’est pas une évidence. On doit parfois faire face aux remarques de notre entourage : « Tu ne vas pas partir seule, c’est trop dangereux ! », auxquelles s’ajoutent les craintes légitimes, de se faire agresser, de se blesser, d’avoir peur…

Dans ma tête, une pensée s'est ainsi installée : ma prochaine aventure ne sera pas à la recherche d’un sommet, d’une performance sportive ou d’une destination particulière, mais d’une nuit solo en bivouac. L’endroit pour une telle aventure m’a alors semblé évident...

Le massif de la Chartreuse

La Chartreuse. Ce n’est pas la montagne la plus haute, ni la plus impressionnante, mais c’est une des plus importantes pour moi. Celle qui me rappelle mon enfance, mes grands-parents, puis mes premières randonnées, mes premiers trails.

Située à cheval entre l’Isère et la Savoie, la Chartreuse est le plus petit massif des Préalpes françaises. J’aime cette montagne, car elle est sauvage. Tout un écosystème vit là-haut, une fois plongés dans ses entrailles. Sa biodiversité est impressionnante, on y trouve pas moins de 150 espèces animales protégées telles que la Rosalie des Alpes (un insecte), le Lynx Boréal ou le Grand Murin (une chauve-souris). C’est justement pour préserver tout ce beau monde que la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse a été créé en 1997. Accessible uniquement à pied, elle s’étend approximativement du mont Granier au nord à la dent de Crolles au sud.

Une traversée de la Chartreuse en deux jours

La Traversée de la Chartreuse est un itinéraire emblématique. Elle se fait habituellement entre 3 à 7 jours, pour 71 kilomètres et 3 900 mètres de dénivelé positif, de Grenoble à Chambéry (ce qui la rend facilement accessible). Cette randonnée balisés par la FFRandonnée suit le GR®9 (balisage blanc et rouge) jusqu’au Sappey en Chartreuse, puis le GR de Pays Tour de Chartreuse (balisage jaune et rouge) jusqu’à Entremont le Vieux, et enfin le GR®96 (balisage blanc et rouge) jusqu’à Chambéry.

Mais moi, ce qui m’intéresse, c’est parcourir le coeur du Parc naturel régional de Chartreuse : la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse. Je partirai ainsi pour deux jours et une nuit en bivouac, de La Plagne au col du Coq. Je marcherai un peu moins de 40 kilomètres pour environ 2 000 mètres de dénivelé. Malgré ce programme soutenu, je n'ai qu'un objectif : savourer cette aventure en solitaire, dans ce massif qui m'est si cher.

Mon itinéraire dans la Chartreuse

  1. Durée : 2 jours
  2. Difficulté : Intermédiaire
  3. Distance : 32,2 kilomètres (+ 11,3 km pour le mont Granier)
  4. Dénivelé : 1 590 mètres D+ (+ 1 009 m pour le mont Granier)
  5. Départ : La Plagne (Entremont-le-Vieux)
  6. Arrivée : col du Coq

Jour 1

10,4 km / 810 m D+ / La Plagne - Col de l’Alpette

Du haut de ses 1 933 mètres, sa pointe blanche surplombe la vallée. Le mont Granier sera le point de départ de ma traversée. Depuis le parking de La Plagne, le chemin monte rapidement. Après quelques heures, me voilà au sommet, des choucas et un beau soleil m’accueillent. La vue est spectaculaire. De dos, la cluse de Chambéry. De face, tout le massif de la Chartreuse. Il est 14h00, je me remets en route. Je mets bien quatre heures de plus pour rejoindre la frontière de L’Aulp du Seuil, en lisière de forêt.

La soirée pointe le bout de son nez, l’air se refroidit, le soleil se cache petit à petit. Je m’applique à monter ma tente, puis je me pose. Enfin, je respire un grand coup. Il n’y a rien à faire, et l’on n’attend rien de moi à ce moment-là. Doucement, la Lune remplace le soleil, une nuit bleutée, qui laisse distinguer, au clair des étoiles, la cime des arbres et les montagnes. Rien ne bouge, seule une chauve-souris virevolte au-dessus de moi. Quelques feuilles tombent, le vent n’existe pas. Le silence, le vrai.

Jour 2

20,8 km / 780 m D+ / col de l’Alpette - col du Coq

La pluie me réveille. Une pluie fine qui trempe ma tente progressivement. Je replie mes affaires et je reprends la route. Derrière moi, je laisse une nuit qui en appellera d’autres, je le sais. La pluie devient plus forte, il fait froid. La Chartreuse ensoleillée de la veille laisse place à une vallée moins accueillante, les roches sont glissantes, la forêt parait plus dense. Je gravis le col de Bellefond après avoir traversé un cheptel de vaches et de veaux blancs, qui semblent parfaitement être dans leur élément.

Plus je me rapproche de la dent de Crolles, plus je retrouve la civilisation. Je ne l’ai quittée qu'un jour et pourtant cela m’a paru une éternité. Je n’ai pas réellement envie de sortir de mon cocon sauvage. Alors que je me rapproche de la fin de cette aventure, la fatigue libère mes pensées. Qu’ai-je appris de ce bivouac en solitaire ? Que puis-je partager ? Que ce n’est pas de la nature qu’il faut avoir peur, mais de la peur elle-même. Celle qui est capable de vous empêcher de vivre des aventures et de vous découvrir.

Bon à savoir

  1. La Traversée de la Chartreuse ne présente pas de difficultés majeures pour quelqu’un qui a l’habitude de la randonnée. Toutefois, le passage par le pas de l’Oeille et le trou du Glaz présente quelques portions techniques et aériennes. Méfiez-vous en cas de pluie, la pierre risque d’être glissante.
  2. Un bon sens de l’orientation sera nécessaire, même si le réseau est présent, vous en serez parfois coupé. Veillez à rester sur le sentier balisé du GR®9 (balisage blanc et rouge). J’ai utilisé la carte Top 75002 Chartreuse/Belledonne pour me guider.
  1. N’oubliez pas de prendre des jumelles ! Il y aura de nombreuses espèces animales à observer durant votre traversée, sur terre comme dans le ciel.
  2. De nombreux troupeaux sont présents sur votre route. Veillez à les contourner le plus possible et renseignez-vous sur les gestes à faire ou ne pas faire auprès des chiens de bergers.
  3. Grimper le mont Granier et la dent de Crolle sont des options qui rajoutent respectivement 11,3 kilomètres pour 1 009 mètres de dénivelé positif, et 6,35 kilomètres pour 657 mètres de dénivelé positif.
  4. Vous croiserez peu de sources sur votre route, car la Chartreuse est un massif calcaire : l'eau s’écoule rapidement dans les réseaux karstiques (cavités érodées par l’eau). Veillez à partir avec assez d’eau potable pour toute votre marche, et prévoyez un filtre.
  5. Nos amis les chiens sont interdits dans la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse et les espaces sensibles comme le col du Coq.

Comment aller en Chartreuse ?

L’accès au départ de cette traversée s’effectue depuis le parking de la Plagne à Entremont-le-Vieux jusqu’au col du Coq à Saint-Pierre de Chartreuse, via la D30E qui passe par Saint-Pancrasse. Il est également possible d’effectuer cette traversée en sens inverse, selon vos préférences. À ma connaissance, il n'y a pas de transport en commun qui puisse vous déposer aux parkings de départ et d'arrivée : le mieux est de demander à un.e ami.e de vous y déposer.

Attention : l’accès au col du Coq peut être bloqué au hameau la Brevardière en période hivernale.

Le transport est plus aisé si vous privilégiez une traversée intégrale de la Chartreuse (ce qui rajoute 33 kilomètres et 1 661 mètres de dénivelé positif) de Chambéry jusqu’à Grenoble (et vice versa). Les deux villes sont facilement accessibles en train et en covoiturage. Une fois arrivé, prenez la direction des Granges de Joigny depuis Chambéry ou du Sappey-en-Chartreuse depuis Grenoble, et c'est parti.

Quand faire la Traversée de la Chartreuse ?

J’ai effectué cette randonnée le 7 octobre, juste avant que le froid et le mauvais temps arrivent. La période idéale pour effectuer la traversée de la Chartreuse se situe de mai à juin ou de septembre à octobre. Évitez l'été : il y a peu d’eau potable sur votre chemin, et la réserve naturelle est alors déjà trop fréquentée – le bivouac y est d'ailleurs interdit de juillet à août, pour la préserver. La traversée ne représente pas de difficultés sérieuses, mais attention cependant : la neige peut rester présente jusqu'en juin au-delà de 2 000 mètres. Gardez en tête qu'en montagne, la météo peut évoluer à chaque instant. J'ai moi-même fait les frais d'un épais brouillard le dernier jour !

Bivouaquer dans le Parc naturel de Chartreuse

Il n’y a pas d’auberge ou de refuge le long de l’itinéraire, alors deux solutions s’offrent à vous pour la nuit : le bivouac sous tente ou à la belle étoile ! J’ai trouvé facilement un endroit où poser ma tente. Toutefois, dans le respect du site et des locaux, pensez à demander l’autorisation des bergers ou propriétaires si vous les croisez.

Il y a également des règles à respecter pour que ce lieu naturel reste préservé. Le matériel de bivouac doit être installé au crépuscule et démonté à l’aube. Aucune modification du site par le déplacement de pierre ou de terre ne doit être effectué. Enfin, allumer un feu est strictement interdit (mais vous pouvez utiliser votre réchaud). Bien sûr, ramassez tous vos déchets et ne laisser aucune trace de votre passage – consultez le Code de l'Aventure Responsable.

Attention : par souci de préservation de la biodiversité du massif de la Chartreuse, il est interdit de bivouaquer dans la réserve naturelle de juillet à août (sous peine d’amende).

Mon équipement pour la Traversée de la Chartreuse

  1. Sac à dos de randonnée
  2. Lunettes de soleil, casquette, crème solaire
  3. Deux gourdes d’un litre pleines (une gourde filtrante est un plus)
  4. Chaussures de randonnée
  5. Tenue complète pour la randonnée (pantalon convertible en short, tee-shirt technique et polaire)
  6. Veste de Pluie
  7. Duvet 0°C
  8. Matelas de sol
  9. 3 repas et 1 petit-déjeuner (snacks supplémentaires)
  10. Tente monoplace
  11. Carte IGN du massif de la Chartreuse
  12. Powerbank et smartphone

Liens utiles

  1. Le Parc naturel régional de Chartreuse
  2. La réglementation sur le bivouac dans le PNR de Chartreuse
  3. L’office du tourisme de la Chartreuse
  4. Itinisère, pour des renseignements sur les moyens de transports
  5. Le bulletin météo de Michel Caplain, la bible des amateurs de montagne !
  6. Le tracé complet de l'aventure
  7. Refuges.info (l'autre bible) pour situer sources, abris, passages délicats...
  8. La plateforme en ligne Recto Verso, pour échanger du matériel ou de précieux conseils avec la communauté avant votre traversée de la Chartreuse

Coffret RV

Recto Verso : le point de départ de l'aventure en France

Retrouvez cet itinéraire et plus d'une centaines d'autres dans nos packs d'extensions Recto Verso©

40.00€
Découvrir

Plus de guides en vous inscrivant à la Newsletter Recto Verso

On ne vendra jamais votre adresse. Newsletter envoyée toutes les deux semaines. Désabonnement en un clic.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Partager

https://www.rectoverso.co/itineraires/randonner-traversee-chartreuse

Merci d'avoir lu cet article

Cela fait 10 ans qu'on parcourt la France et l'Europe de long en large et en travers. Pour découvrir de nouveaux horizons par vous même et soutenir notre média, découvrez nos coffrets Recto Verso

Bivouac spontané
Photos :
En partenariat avec
No items found.

Thématiques

France

Partager

https://www.rectoverso.co/itineraires/randonner-traversee-chartreuse

Découvrez 3 autres itinéraires

4 jours de rando-trail dans les gorges du Verdon

Un itinéraire réalisé par Recto Verso

3 jours de randonnée dans les gorges du Verdon

Un itinéraire réalisé par Charly Derouet

Le Tour du Biros : 3 jours de randonnée en Ariège

Un itinéraire réalisé par Eva Emmanuelidis