Comment voyager en train avec son vélo : le guide complet France et Europe

Comment voyager en train avec son vélo : le guide complet France et Europe

Thématiques

Vous aimeriez partir à l’aventure avec votre vélo ? Pour accéder au départ d’un itinéraire cyclable ou revenir de votre lieu d’arrivée sans pédaler des milliers de kilomètres, il y a l’option train et vélo. Dans ce guide, on vous explique comment voyager (presque) partout avec son biclou en toute sérénité.

Table des matières

Règles et réglementations pour voyager avec un vélo en train

Avant d’aller prendre le train avec votre vélo, il y a quelques conditions et contraintes à connaître absolument :

  1. Votre vélo sera sous votre entière responsabilité. Les compagnies ferroviaires ne pourront rien faire pour vous en cas de vol, dégradation ou perte.
  2. Si vous voyagez avec votre vélo plié ou démonté et rangé dans une housse de maximum 130 x 90 cm, alors il sera considéré comme un bagage classique. Il sera donc autorisé dans tous les trains et gratuit la plupart du temps.
  3. Si vous voyagez avec votre vélo non démonté, vous ne pourrez pas emprunter tous les trains et vous aurez généralement un supplément à payer.
  4. Seuls les vélos standards sont acceptés dans les trains. Les vélos hors gabarit comme les vélos couchés, les tricycles, les tandems, les vélos cargo ou les remorques ne sont pas autorisés pour des raisons de sécurité.

Maintenant que vous savez ça, on peut se pencher sur les réglementations spécifiques qui diffèrent d’une compagnie ferroviaire à l’autre, et même d’un train à l’autre !

voyage à vélo
vélo devant un train

Voyager en train avec son vélo en France

Les règles d’acceptation varient en fonction du type de train, du trajet ou de la saison :

  1. TER : vous pourrez voyager gratuitement avec votre vélo à bord de la majorité des TER. Vous devrez le suspendre ou le placer dans un espace dédié accessible dans la limite des places disponibles, souvent sans réservation. Il y a tout de même quelques exceptions saisonnières et régionales. Pensez à toujours vérifier avant de réserver votre train ! Par exemple, du 1er juin au 3 septembre, la réservation d’un billet vélo est obligatoire dans les TER via le site TER BreizhGo.
  2. Transilien : là aussi, vous pourrez voyager gratuitement avec votre vélo à bord du Transilien, mais uniquement en dehors des horaires de pointe. Et en cas de forte affluence, peu importe l’heure et le jour, il faudra attendre le prochain !
  3. TGV et INTERCITÉS : dans ces trains, il est nécessaire de réserver un emplacement vélo au moment de l’achat de vos billets de train. La plupart du temps, ça vous coûtera 10€. Pensez à vous assurer qu’il est possible de voyager avec un vélo non démonté, car il y a, là aussi, quelques exceptions.
  4. OUIGO : sur les OUIGO Grande Vitesse, vous ne pourrez pas voyager avec un vélo non démonté. En revanche, vous pourrez amener votre vélo plié ou démonté pour 5€. Sur les OUIGO Trains Classiques, vous pourrez voyager avec votre vélo non démonté pour 10€, et avec votre vélo plié ou démonté pour 5€.

Tableau récapitulatif de la réglementation pour voyager avec son vélo dans les trains français

Également utile, la carte des trains qui acceptent les vélos ci-dessous :

Toutes les informations sont régulièrement mises à jour le site de France Vélo Tourisme.

{{bloc-newsletter}}

Voyager en train avec son vélo en Europe

Si vous voulez aller au-delà des frontières, ce sera très probablement le même refrain. Là encore, les règles d’acceptation varient en fonction des compagnies ferroviaires. Voici quelques exemples de réglementations en vigueur pour des trains au départ de la France :

  1. Eurostar : pour passer le tunnel sous la Manche, vous pourrez voyager avec un vélo plié ou démonté et rangé dans une housse de maximum 85 x 85 cm. Si votre vélo prend plus de place, il faudra réserver emplacement dédié pour environ 30 livres sterling.
  2. Thalys : pour aller en direction de la Belgique, des Pays-Bas ou de l’Allemagne à bord du Thalys, vous devrez plier ou démonter votre vélo et le ranger dans une housse de maximum 135 x 85 x 30 cm. Vous aurez aussi droit à un autre bagage mesurant 75 x 53 x 30 cm. Au-delà de ce nombre de bagages acceptés, la compagnie ferroviaire vous facturera 25€ par bagage supplémentaire.
  3. Lyria : si vous vous dirigez vers la Suisse, vous pourrez amener votre vélo plié ou démonté et rangé dans une housse sans réservation et gratuitement à condition qu’il ne dépasse pas les dimensions maximales de 120 x 90 cm.
Tableau récapitulatif de la réglementation pour voyager avec son vélo dans les trains européens

Liens utiles vers les politiques des compagnies européennes

Préparation du voyage avec son vélo

Démontage du vélo

Si vous choisissez de voyager avec votre vélo démonté, il va forcément falloir apprendre à le démonter. Voici la liste exhaustives des étapes à suivre :

  1. Enlevez les pédales
  2. Enlevez les roues
  3. Enlevez les garde-boues
  4. Enlevez les porte-bagages
  5. Protégez l’émaillage du vélo avec de la gaine en mousse synthétique
  6. Enlevez les axes de blocage des moyeux de roues
  7. Replacez les axes après avoir intercalé les entretoises de fourche et de triangle arrière
  8. Placez les roues de chaque côté du cadre et solidarisez-les en orientant la cassette vers l’intérieur
  9. Protégez le cadre et fixez les roues sur le cadre du vélo avec des élastiques
  10. Emballez l’ensemble dans une housse de transport

Dans une version moins complète et plus rapide, vous pouvez vous contenter d’enlevez les roues et d’emballer le tout dans une housse de transport.

voyageur en train de démonter un vélo à la gare
voyageur qui transporte un vélo dans sa housse

Choix d’un sac de transport approprié

Une fois votre vélo démonté, il ne reste plus qu’à l’emballer. Là, vous avez plusieurs options :

  • La technique du sac poubelle : si vous voulez aller droit au but sans dépenser un centime, vous pouvez emballer votre vélo dans un grand sac poubelle de jardinage. C’est simple et rapide, mais ça ne protège pas très bien votre vélo. De plus, ce n’est pas certain que le contrôleur accepte cette solution officieuse. À vos risques et périls donc.
  • La housse de vélo souple : ça ne coûte pas très cher, c’est léger, ça protège un peu plus votre vélo qu’un sac poubelle et, surtout, c’est autorisée dans tous les trains ! Si vous voulez davantage de protection sans pour autant opter pour une valise rigide, vous pouvez ajouter du carton ou du papier bulle à l’intérieur. Nos 3 housses préférées :
  • Housse Big Bike Bag Vaude
  • Housse SCOTT ultra-léger
  • Housse Hapo-G
  • La valise de vélo rigide : c’est l’option la plus chère et la plus lourde, mais c’est aussi celle qui protège le mieux votre vélo. Attention en revanche à vérifier les réglementations en vigueur dans les trains que vous comptez emprunter car vous n’aurez pas toujours le droit de l’utiliser. Nos 3 valises préférées :
  • Valise B&W Bike Box II
  • Valise Hapo-G
  • Valise vélo Brompton

Si vous voyagez avec votre vélo non démonté, il existe aussi des accessoires pour le transporter plus facilement. C’est le cas de la poignée de transport, à attacher directement sur le cadre. Celle-ci permet de soulever et porter votre vélo d’une traite lorsque vous montez à bord du train ou que vous empruntez des escaliers.

À lire aussi : Le guide complet de la réglementation du bivouac et du camping sauvage en France

Réservez votre place pour le vélo à l’avance

Si la réservation d’un emplacement pour votre vélo est obligatoire dans le train que vous allez prendre, il faudra le réserver en même temps que vous réservez votre place dans le train. Si vous avez oublié ou que vous avez décidé plus tard d’amener votre vélo, il faudra annuler votre billet et en prendre un nouveau. N’oubliez pas que le nombre de places est limité, donc mieux vaut anticiper pour s’assurer d’avoir une place !

Conseils pour voyager en train avec un vélo

Vous êtes sur le départ ? On vous partage nos 8 conseils pour que votre voyage en train avec votre vélo se passe au mieux :

  • Arrivez à la gare à l’avance
  • Evitez les horaires d’affluence
  • Si les compartiments vélos sont pleins ou que le train est surchargé, attendez le prochain
  • Organisez votre montée et votre descente pour ne pas gêner ni retarder les autres passager·e·s
  • Si vous voyagez avec votre vélo non démonté, tenez-le en main en permanence sur les quais et dans tous les locaux des gares
  • Pour des raisons de sécurité, n’empruntez les escaliers mécaniques avec votre vélo que s’il est plié ou démonté et rangé dans une housse
  • Étiquetez votre vélo afin d’indiquer votre prénom et votre nom, votre adresse postale et votre numéro de téléphone.
  • Interagissez avec le personnel ferroviaire si vous avez le moindre doute
cyclistes devant une gare

Alternatives au transport en train pour les cyclistes

  • Les services de location de vélos one-way : il est désormais possible de louer un vélo à un endroit et de le rendre à un autre. Un système de navettes assure les liaisons entre les point de départ et d’arrivée. C’est notamment ce que propose Abicyclette pour les voyages en Bretagne, en Normandie et sur le Val de Loire. L’entreprise dispose d’une flotte de vélos haut de gamme conçus et imaginés pour des vacances itinérantes et des circuits au long cours.
  • Le rapatriement des vélos : plusieurs entreprises proposent de rapatrier des vélos pour vous faciliter le retour. C’est le cas de BicyBAGS qui permet de rapatrier 2 vélos pour une vingtaine d’euros par tranche de 100 km. Le service est disponible entre Nantes et Hendaye : l’idéal si vous partez pédaler sur la Vélodyssée !
  • L’envoi des bagages : le service Mes Bagages de la SNCF permet de voyager léger en envoyant vos bagages (vélo compris !) où vous le souhaitez. Plus besoin de passer des heures à démonter et remonter votre vélo, et à le porter dans les escaliers qui mènent aux quais de la gare !
  • Prendre la route avec son vélo : Pourquoi prendre le train quand on peut y aller par ses propres moyens ?

Vous savez tout pour pouvoir partir à l’aventure en train à travers la France… ou l’Europe ! Si vous voulez en apprendre davantage sur les aventures en train, il y a notre guide de l’aventure en train de nuit téléchargeable gratuitement. Et pour ne pas manquer nos prochains guides, inscrivez-vous à notre newsletter ici. Bonne route !

Questions fréquentes

Quels types de vélos sont autorisés dans les trains ?

Seuls les vélos standards sont acceptés. Les vélos hors gabarit comme les vélos couchés, les tricycles, les tandems, les vélos cargo ou les remorques ne sont pas autorisés pour des raisons de sécurité.

Faut-il payer un supplément pour voyager avec un vélo en train ?

Tout dépend des trains que vous prenez et de la manière dont vous transportez votre vélo. Si vous voyagez avec votre vélo plié ou démonté et rangé dans une housse, alors il sera considéré comme un bagage classique. Il sera gratuit la plupart du temps. Si vous voyagez avec votre vélo non démonté, il y aura généralement un supplément à payer. En France, c’est le cas dans les TGV, Intercités, INOUI et OUIGO.

Existe-t-il des restrictions concernant les vélos électriques ?

Certains trains n’acceptent pas les vélos à assistance électrique ou proposent des espaces mal conçus qui ne permettent pas de mettre les vélos en sécurité. Mieux vaut bien se renseigner en amont pour ne pas avoir de mauvaise surprise en arrivant !

Les compagnies ferroviaires fournissent-elles des installations de stockage sécurisées pour les vélos ?

Tout dépend des trains et des compagnies ferroviaires. En France, avec la SNCF, les TER sont bien équipés. En revanche, les autres trains, notamment sur les lignes à grande vitesse, le sont moins.

Puis-je voyager avec mon vélo dans un train international ?

Oui, c’est possible, mais tout dépend des trains et des compagnies ferroviaires. Si vous dépassez les frontières françaises, l’Eurostar, le Thalys ou le Lyria acceptent les vélos. Pensez à vous renseigner sur les réglementations spécifiques avant le départ.

Coffret RV

Recto Verso : le point de départ de l'aventure en France

Retrouvez cet itinéraire et plus d'une centaines d'autres dans nos packs d'extensions Recto Verso©

40.00€
Découvrir

Plus de guides en vous inscrivant à la Newsletter Recto Verso

On ne vendra jamais votre adresse. Newsletter envoyée toutes les deux semaines. Désabonnement en un clic.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Partager

https://www.rectoverso.co/tutoriels/comment-voyager-train-velo-guide-complet-france-europe

Merci d'avoir lu cet article

Cela fait 10 ans qu'on parcourt la France et l'Europe de long en large et en travers. Pour découvrir de nouveaux horizons par vous même et soutenir notre média, découvrez nos coffrets Recto Verso

Bivouac spontané
Photos :
En partenariat avec
No items found.

Thématiques

La Rochelle, France

En grandissant à La Rochelle, j’ai noué un lien particulier avec l’océan. J’aime y passer du temps à surfer, plonger ou nager. J’aime me retrouver face à l’immensité, avoir à m’adapter aux courants, à la houle et au vent, et me reconnecter au reste du vivant. Et quand on aime quelque chose, on a envie de le préserver. C’est pour ça que j’ai co-fondé Blutopia, une association qui encourage les citoyen·ne·s à agir pour préserver l’océan.

Partager

https://www.rectoverso.co/tutoriels/comment-voyager-train-velo-guide-complet-france-europe

Découvrez 3 autres tutoriels

Comment entretenir son matériel outdoor : 5 réparations à faire soi-même

Comment entretenir son matériel outdoor : 5 réparations à faire soi-même

Un tutoriel réalisé par Mathias Riquier
Tout savoir pour débuter l’alpinisme : le guide complet

Tout savoir pour débuter l’alpinisme : le guide complet

Un tutoriel réalisé par Mathias Riquier
Le guide complet de la réglementation du bivouac et du camping sauvage en France

Le guide complet de la réglementation du bivouac et du camping sauvage en France

Un tutoriel réalisé par Recto Verso