No items found.

La Diagonale Ardéchoise : 4 jours de gravel à travers l’Ardèche

La Diagonale Ardéchoise : 4 jours de gravel à travers l’Ardèche

Thématiques

No items found.

L’été tout juste arrivé, nous voulions partir quelques jours pour rouler, suer et faire crisser les pneus de nos gravels. Le tout avec la secrète intention de pouvoir nous jeter à l’eau aussi souvent que possible. Avec Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, nous avons donc créé un itinéraire de 200 km à travers le Parc Naturel régional des Monts d’Ardèche. Le résultat ? Une grande diagonale entre Valence et Langogne, 4 jours de soleil, de bivouacs sur des volcans endormis et de baignades.

Table des matières

Notre itinéraire de gravel en Ardèche

  • Durée : 4 jours
  • Difficulté : intermédiaire
  • Type : itinérance (gare à gare)
  • Distance : 200 km
  • Dénivelé : 4000 D+
  • Départ - Arrivée : Valence TGV - Langogne (Lozère)
  • Période : de novembre à mars
  • Tracé gpx disponible sur notre profil Komoot

{{bloc-eshop}}

Depuis des jours, on nous annonçait des chaleurs estivales propices à décourager n’importe quel cycliste. Un peu têtus, nous n’aurions renoncé à notre escapade à vélo pour rien au monde. Et puis quand Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme nous a invités à venir découvrir sa région, elle nous promettait une immersion dans un territoire riche en rivières, grands itinéraires à vtt et véloroutes gravillonnées aux noms évocateurs. Petits cailloux pour aiguiser les mollets et rivières de montagne pour se rafraîchir, la recette était parfaite.

Nous avons donc imaginé ensemble une grande traversée de la vallée du Rhône aux confins de l’Ardèche : la diagonale ardéchoise. Nous avons parsemé le tout de châtaignes, de picodons, d’abricots murs tombés de l'arbre et de bivouacs sous les étoiles. À la moindre occasion, entre deux coups de pédales, nous avons enfilé nos maillots et piqué une tête dans les rivières glacées ou dans les lacs lovés d’anciens cratères de volcans. Le tout en bikepacking et en totale autonomie.

Entre gorges et volcans d'Ardèche

La région Auvergne-Rhône-Alpes, qui s’étend de Clermont-Ferrand à Chamonix et de Bourg en Bresse à Montélimar, est un immense terrain de jeu aux paysages contrastés et aux reliefs variés. En son centre, on trouve le département de l’Ardèche, bien connu pour ses gorges et ses falaises spectaculaires. Parmi elles, les gorges du Doux, classée en Espace Naturel Sensible (ENS) depuis 2015, et qui tiennent leur nom de la rivière qui y coule.

Mais le territoire ardéchois est aussi profondément marqué par les empreintes volcaniques et on y trouve à la fois des sucs, ces anciens volcans dont la lave très épaisse a refroidi sans avoir eu le temps de s’écouler, des grottes, des coulées basaltiques ainsi que de nombreuses rivières, lacs de cratère et cascades. Et si les monts et les volcans d’Ardèche sont souvent peu connus du grand public, au profit de leurs voisins Auvergnats, ils constituent pourtant une vaste zone géographique du département, au caractère rural et montagnard particulièrement affirmé. Le volcanisme a laissé derrière lui d’imposants reliefs et tout nous rappelle aux laves crachées par les jeunes volcans, il y a seulement quelques dizaines de milliers d’années.

Les cratères d’explosion, dont celui du Lac d’Issarlès, qui fait aujourd’hui le bonheur des baigneurs. Le spectaculaire Mont Mézenc, composé deux dômes. L’un étant le point culminant du département de l’Ardèche, à 1753 mètres d’altitude et l’autre se situant en Haute-Loire. Ou encore le Mont Gerbier de Jonc, daté de 8 millions d’années, au pied duquel la Loire prend sa source. Un site qui figure sur la liste des 53 géosites classés par l’Unesco que compte le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche. Créé au début des années 1990 sous l’impulsion des producteurs de châtaignes, il s’étend sur 228 000 hectares et abrite 253 espèces de faune et de flore rares ou menacées.

Jour 1

33,2 km / 500 D+ / 180 D-

À peine sortis de la gare de Valence, on flâne sous les bogues vertes et tendres des châtaigniers et les arroseurs automatiques des champs de maïs font notre bonheur. La chaleur est écrasante, nous longeons les rives de l’Isère, sur la véloroute  "La Belle Via", puis celles du Rhône, sur les pistes gravillonnées de la ViaRhôna, en quête d'un peu de fraîcheur. Bouteille de vin bien arrimée sur le cadre de Jean-Baptiste, nous grimpons dans les vignes, qui poussent ici à la verticale. Un dernier effort et on s'endort face aux montagnes du Vercors dans un camping à la ferme.

Jour 2

68,1 km / 1 160 D+ / 940 D-

Le jour se lève, le café chauffe sur le réchaud. On enfourche les vélos, attrapons au vol des abricots tendus par des saisonniers hilares sur les petites routes sinueuses. C’est le temps des récoltes, les arbres fruitiers croulent sous les fruits mûrs. Louis en a plein la bouche et les sacoches. Au marché de Tournon, on traîne la patte, il fait chaud, on y est bien. Lestés de picodons, de cerises et de fondants à la châtaigne, nous partons dans les Gorges du Doux. La rivière nous captive, on rêve de s'y jeter. À la première occasion, on plonge dans l'eau un peu verte et fraîche. Plouf. Le soir venu, on s'endort à la belle, dans un champ tout juste fauché.

Jour 3

59,3 km / 1 670 D+ / 850 D-

Nous sommes au cœur du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche. Tout a pris du relief. Le paysage nous surprend, volcanique et sauvage. Vous saviez, vous, qu’il y avait des volcans en Ardèche ? On grimpe en douceur sur la Dolce Via, qui porte bien son nom. Le tout dans la fraîcheur du matin et surtout loin des voitures. Bonheur. Très vite suants et collants, on plonge dans les eaux de la Sumène, glacées, avant de s'attaquer à une petite succession de cols, qui vont nous conduire dans le Massif de Mézenc. À deux pas du Mont du même nom, les chemins cassent, je manque un virage, m’étale de tout mon long, me marre. Petits singles et vues à l'infini. Sur un suc, un volcan endormi, cuits, on dort comme des loirs, sur un tapis de maquis mou.

Jour 4

46,8 km / 680 D+ / 1 320 D-

On se réveille face au Mont Gerbier de Jonc. C’est là, juste à ses pieds, que la Loire prend sa source. Cuissards enfilés, yeux décollés, on dévale les pentes de cailloux, en saluant les vaches hagardes et les imposants béliers. Au lac d'Issarlès, il faut se jeter à l'eau, une dernière fois, encore une fois, avant d'aller récupérer notre train. Plouf, dans cet imposant lac de cratère profond de 138 mètres. Sur ses rives, on avale un café, un croissant et un ultime picodon. À Langogne, vélos et pilotes confondus passent au karcher. La poussière passe et dans nos yeux, restent les étoiles.

Bon à savoir

  • Attention, le bivouac est interdit dans certaines zones du Parc naturel régional. Notamment, sur des sites classés comme le  Mont Mézenc et Gerbier de Jonc, les Cascades du Ray Pic et le site du Pont du Diable à Thueyts.
  • L’itinéraire compte quelques terrains difficiles avec pas mal de cailloux et de racines, notamment sur le Massif du Mézenc, où il emprunte une partie de la Grande Traversée de l'Ardèche (GTA). Prudence, donc.
  • Vous pouvez continuer à tracer votre route à l’infini en suivant les nombreuses véloroutes que vous allez croiser sur votre chemin : la Via Allier, la Dolce Via, la Belle Via ou encore Via Rhôna.
  • Pour les sorties plus courtes ou à la journée, il vous est possible de prendre le Mastrou, un train à vapeur historique qui serpente dans la Vallée du Doux entre la gare de Tournon St Jean et Lamastre. Il vous permettra de relier facilement la Dolce Via à la ViaRhôna.
  • le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche compte 5 AOP : la châtaigne d’Ardèche, le fin gras du Mézenc, le picodon, le côte du Vivarais, et les lentilles vertes du Puy. Ne passez pas à coté de ces spécialités.
  • Renseignez-vous à l’avance sur les jours de marché pour pouvoir faire le plein de fromage, de gâteau à la châtaigne et de vin !
En gravel en Ardèche, on part à l'aube.
Le gravel en Ardèche, c'est technique, monter sa tente aussi.

Alternative au bivouac

Pour cette aventure nous avons privilégié le bivouac, mais de nombreux hébergements jalonnent le tracé. En effet, la région regorge de gîtes, hôtels, campings ou bed & breakfast. Une belle alternative pour partir léger, profiter du terroir et de l'hospitalité ardéchoise. On vous partage ici quelques bonnes pistes pour partir en gravel en Ardèche. Des adresses pour bien dormir ou simplement casser la croute.

Autour de Tournon

  1. Le camping de Simondon : vue panoramique, resto produits locaux et hébergements insolites en pleine nature
  2. Le Camping de l’Iserand : cyclo-tentes au bord de la Via Rhôna
  3. Le gîte d’étape le pied du géant
En gravel en Ardèche, on a vu de beaux couchers de soleil.

À proximité de Pont de chervil/Le Cheylard

  1. La bergerie de l’aulagner
  2. La payanké à St Martin de Valamas
  3. L'hôtel les voyageurs à Le Cheylard
En gravel côte à côte en Ardèche.
On fait du gravel Ardèche mais on se baigne aussi.

À proximité du Mont Mézenc

  1. La retrouvade à La Rochette
  2. Le chalet des 2 roches à Borée

Équipement

  • Un vélo gravel, adapté pour grimper les volcans endormis et suffisamment léger et maniable pour filer sur les véloroutes et les départementales tranquilles.
  • Des sacoches de bikepacking et tout le nécessaire pour bivouaquer.
  • Un maillot de bain, une casquette et de la crème solaire.
  • Un petit sac à dos pliable pour y glisser les picodons et la crème de marron glanés au marché.
  • Une bonne paire de lunettes de vitesse.
À lire aussi : Comment voyager en train avec son vélo : le guide complet
Vue panoramique, c'est ça le gravel en Ardèche.

Se rendre en Ardèche

En train

Nous nous sommes rendus à Valence TGV depuis Paris, empruntant un train qui relie les deux gares en 2h10. Les vélos y sont acceptés gratuitement et sans restrictions lorsqu’ils sont démontés et sous housse. Si vous venez d’ailleurs, la gare de Valence TGV peut être reliée facilement en TGV ou en TER par de très nombreuses gares, dont celles de :

  • Marseille (1h20)
  • Lyon (39 min)
  • Grenoble (1h00)

En bus

Le réseau de lignes de bus est très dense dans la région et les vélos sont acceptés à bord lorsqu’ils sont sous housse. Vous trouverez le détail sur le site dédié de la région.

Route sinueuse faites en gravel en Ardèche.
En gravel, on a découvert l'Ardèche et sa campagne.

Liens utiles pour partir en gravel en Ardèche

  1. Un guide pour mieux voyager en Auvergne-Rhône-Alpes
  2. D'autres idées gravel en Ardèche
  3. Mais aussi des sorties en VTT
  4. Participer à l'Ardéchoise : l'un des plus grands rassemblements cycliste d’Europe
  5. Ardèche Tourisme
  6. Parc naturel régional des Monts d’Ardèche
  7. Komoot pour nos itinéraires complets

Crédit photographique : J-B Delorme

Coffret RV

Recto Verso : le point de départ de l'aventure en France

Retrouvez cet itinéraire et plus d'une centaines d'autres dans nos packs d'extensions Recto Verso©

40.00€
Découvrir

Plus de guides en vous inscrivant à la Newsletter Recto Verso

On ne vendra jamais votre adresse. Newsletter envoyée toutes les deux semaines. Désabonnement en un clic.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Partager

https://www.rectoverso.co/itineraires/velo-gravel-ardeche-diagonale-ardechoise

Merci d'avoir lu cet article

Cela fait 10 ans qu'on parcourt la France et l'Europe de long en large et en travers. Pour découvrir de nouveaux horizons par vous même et soutenir notre média, découvrez nos coffrets Recto Verso

Bivouac spontané
Photos :
En partenariat avec

Thématiques

No items found.
France

Partager

https://www.rectoverso.co/itineraires/velo-gravel-ardeche-diagonale-ardechoise

Découvrez 3 autres itinéraires

Randonnée jusqu’au sommet du Puy de Sancy

Un itinéraire réalisé par Romain Charrier

La Grande Traversata : Chamonix à Milan en gravel

Un itinéraire réalisé par Recto Verso

Le Tour du Queyras en autonomie, aux couleurs de l’automne

Un itinéraire réalisé par Corentin Crouzet